Il n’y a pas que Montessori dans la vie

En France, beaucoup de parents se battent cœur, corps et âmes pour proposer l’école Montessori comme alternative pour le système éducatif français.

Mon billet ne veut aucunement polémiquer sur le système français, j’aime rediriger vers ce que fait l’équipe PISA de l’OCDE (sérieux, matez moi ces vidéos, en anglais).
Ce que je veux faire avec mon billet, c’est remettre les pendules à l’heure quand il s’agit de proposer une alternative au système éducatif utilisé communément en France. Si on veut absolument proposer un système alternatif, pourquoi se limiter au système Montessorien, qui est loin d’être le seul sur terre. Il y a plus d’un système éducatif à proposer et il est toujours bon de s’informer un peu plus à ce sujet.

Dans une vie antérieure, j’étais institutrice en Flandre, une région où l’éducation se concentre plus sur l’enfant qu’en France. J’ai eu la chance d’avoir une formation considéré comme étant progressiste; à côté de nos cours de pédagogie et psychologie infantile poussés, nous étions stimulés à aller un minimum à la découverte de ces systèmes éducatifs dits “alternatifs”. Montessori n’était qu’une option parmi les systèmes proposés. Nous sommes partis à la découverte de Freinet, Montessori, du plan Iéna et autres Dalton & Waldorf/Steiner.
Dans ma carrière en tant que professeur des écoles, qui, certes, date d’il y a dix ans et certes, n’a duré que 5 ans (3 ans de formations spécialisées et 2 ans en tant qu’institutrice itinérante, alternant des zone ZEP avec des zones plus calmes), j’ai eu l’occasion de faire stage dans une école de Plan d’Iéna et de travailler au sein d’une école Montessori pendant trois mois. J’ai donc pu voir les alternatives au système d’éducation dit classique alors que j’étais en plein dedans.
C’est à partir de ces expériences que je me suis jurée de mettre ma fille dans une école de plan d’Iéna, ou, si je ne pouvais pas, au moins de la mettre dans une école Montessori ou, au pire, dans une école Freinet.

Bref, ça c’était avant de déménager en France (la claque!!) ^^

Quand mon mari et moi avons commencé à réfléchir à l’éducation de notre fille, aussi, j’étais très surprise de voir qu’à Paris, grande capitale, l’offre de systèmes éducatifs était loin d’être aussi varié qu’en Flandre. Je n’avais pas l’embarras du choix entre Freinet, Decrolly, Steiner, Montessori, Iéna, Dalton,… J’avais le choix entre une série d’écoles Montessori que je jugeais élitiste avec un prix à payer allant jusqu’à EUR 700 par mois à une 20aines de kilomètres de chez nous ou l’école basique, classique, du coin de notre rue. J’étais une peu très beaucoup étonnée!
J’ai vu que les systèmes soi-disant alternatifs étaien quasiment t inexistants en France. Et l’éventail très limité; Montessori en numéro 1, Steiner vaguement et Freinet par-ci par-là. Mais on était loin de la vulgarisation & banalisation de ces systèmes que je connaissais de la Belgique.

Le fait que Montessori soit proposé comme un des seuls système d’éducation proposant une alternative au système “normal” en France, crée un phénomène de généralisation unique des principes Montessoriens en France. Ça peut paraître bien, comme ça, parce que Montessori, mine de rien, c’est quand-même de la balle. Mais je trouve qu’il faut aussi être un peu honnête, Montessori a mis en pratique bon nombre de principes très sympas, dont l’autonomie et l’indépendance infantile mais elle n’était pas la seule dans son genre. Les principes de responsabilisation de l’enfant ne sont pas emblématique à Montessori.

Ce que je n’aime pas c’est l’ultra popularisation de la méthode Montessori comme étant la meilleure et la seule à considérer et à décliner. La spécificité de Montessori se retrouve entre-autres dans la considération des “âges sensibles” et dans la proposition d’objets éducatifs particuliers et uniques, à l’auto-correction incorporée, contenant une réponse unique. Les principes très populaires de la responsabilisation et de l’autonomie infantile ne sont pas propres uniquement à Montessori. On les trouve dans la majorité des systèmes éducatifs non-classiques.

Si, en tant que parents concernés par l’éducation de nos enfants, on veut en effet combattre ce qui nous gène dans l’éducation française, il est impératif de connaître toutes les alternatives dans lesquelles ont pourrait piocher. Aussi, il est impératif d’aller voir ailleurs et bien au delà de ce que l’éducation Montessorienne a à nous proposer. Montessori est, certes, un système très efficace et j’adore son approche respectueuse de l’enfant et l’idée des âges sensibles mais il y a d’autres systèmes qui peuvent être tout aussi fascinants! Si on veut proposer une alternative à ce qui nous gène, autant comparer ce qui a été développé et proposer les systèmes qui nous collent le plus au corps. Pour certains ça sera Montessori, pour d’autres, ça sera……..

Voici quelques autres propositions de projets pédagogiques qui existent et qui m’ont interpellés.

Le plan Dalton, développé par Helen Pankhurst, petite-fille d’Emmeline Pankhurst, fille de Sylvia Pankhurst (très chères héroïnes féministes, par ailleurs), qui accentue la responsabilisation de l’enfant envers soi-même (bien plus encore que chez Montessori) et envers sa communauté. Une didactique phare mise en place par le plan Dalton est celle des contrats mensuels que l’enfant établit ensemble avec son accompagnateur. L’enfant a pour responsabilité de réaliser ce contrat en usant de tout ce qui lui est mis à disposition.
Les trois piliers du plan Dalton sont
1. la responsabilité
2. l’indépendance
3. la collaboration
Très peu connu en France et même ailleurs, un système jugé bien trop libéral car l’enfant est pratiquement lâché dans la nature, il peut faire ce qu’il veut tant que son contrat mensuel, choisi par lui-même, est réalisé. Ce n’est pas mon système préféré mais il paraît fonctionner à merveille chez certains enfants. Je cautionne le système de contrats, par contre.

L’approche Freinet, développé par Célestin Freinet, français… bah oui, on en a fait des choses de bien sur le plan de l’éducation, aussi hein ^^
La pédagogie Freinet est très pragmatique, si on apprend une connaissance, c’est parce que cette connaissance a un but. L’écriture a pour but de communiquer; dans une école Freinet on peut trouver des ordinateurs avec des canaux de chats, on peut trouver des imprimeries pour éditer des journaux, on peut même trouver des boulangeries et autres salles de classes pragmatiquement particulières. Ce n’est pas le cas dans toutes les écoles Freinet, ça dépend du projet de l’équipe de l’école même, bien évidemment. La vie en communauté démocratique est mise en avance, le contact avec la nature, la curiosité personnelle, les découvertes empiriques…
Chez Freinet, on peut trouver les “invariants pédagogiques” qu’il a développé quelque peu avant sa mort. Des valeurs scolaires dont j’aimerais bien voir appliqué certains dans le système classique français. Mon préféré? Le numéro 2: “Être plus grand ne signifie pas forcément être au-dessus des autres
Le système français s’accrochant encore bien trop à hiérarchie absolue, certains professeurs risquent de devenir fous en lisant ces invariants. Je les trouve un peu en manque de discipline (mais ça, c’est moi hein ^^  )mais, à rallier les deux extrêmes, on pourrait peut-être imaginer trouver… un juste milieu?
Le billet de “Père de famille” peut vous donner une vue plus concrète de ce que propose l’approche Freinet: http://www.pere-de-famille.fr/pedagogie-freinet-vu-par-un-expert

Le plan d’Iéna
Et voici mon favori! Les quelques semaines que j’ai passé dans une école de Plan d’Iéna étaient fabuleuses et m’ont ouvert les yeux; je ne savais pas qu’une autre approche était possible! A chaque fois que j’essaie d’expliquer ce qui me plaît le plus dans ce système, je n’y arrive pas car il y a trop! Système d’éducation programmé pour évoluer avec la société qui l’entoure, focalisé sur l’indépendance et la responsabilisation de l’enfant envers lui-même, son groupe de vie et son environnement général,… J’ai vu des enfants de 5 ans avec plus d’intégrité que moi bouger librement dans cet environnement stimulant qu’était l’école du Plan d’Iéna de Oostakker.

Je ne peux vous décrire la jubilation que j’ai eu en voyant appliqués tous les principes éducatifs que je trouve excellents, tous en une même classe, une même école. Grâce à ce stage, je sais que MON éducation idéale, selon mes principes existe et qu’elle est applicable.

Je vous donner ici, la traduction des références (références en néerlandais, vous m’excuserez) suivantes:
http://www.Jenaplan.nl  et le magnifique et très complet “Concepts de l’éducation Nouvelle” par Harald Eicherberger (en français)

Apprendre ensemble, c'est aussi ça

 

EN QUOI CONSISTE PLAN PÉDAGOGIQUE D’IÉNA?

Le plan d’Iéna propose 4 formes primaires de l’apprentissage et de la formation personnelle
Peter Petersen, créateur de ce système pédagogique, se réfère aux quatre formes suivantes d’apprentissage:

– L’entretien
– Le travail
– La fête
– Le jeu

*** L’entretien est la communication entre les gens. Les enfants sont encouragés à parler avec les adultes et avec les autres enfants. Les conversations couvrent différents sujets, allant des sujets communs de tous les jours jusqu’à certains sujets qui peuvent être plus sensibles. Un outil très utilisé est celui du “cercle” quotidien au commencement de chaque journée de travail. Ces “cercles” sont en fait des moments d’échanges généraux entre tous les acteurs du groupe de classe. Il peut s’agir d’un cercle de lecture (ou tout le monde lit et décrit ses lectures), le cercle de débat (où un sujet particulier est proposé), le cercle de thème (où les enfants choisissent un thème qu’ils vont développer dans les semaines à venir),… La qualité de la communication est très importante; s’écouter, l’égalité entre partenaires de discussion, le respect des opinions,…

*** Le travail dans les écoles du plan d’Iéna se passe dans des groupes de niveaux égaux, transcendant les groupes d’ages. Chaque classe contient 3 âges différents (6-9 et 9-12 pour la primaire). Dans ce groupe de travail, les moments d’instruction groupée (groupant les élèves du même niveau) s’alternent avec des temps de travail individuels sous l’accompagnement du guide qu’est réellement l’instituteur. Les sujets plus généraux (histoire, géo,…) sont traités dans des heures autour de projets choisis via un consensus des élèves de la classe. L’importance de l’indépendance des enfants est aussi grande que l’importance portée à la collaboration et l’entraide; les plus âgés sont stimulés à aider les plus jeunes au quotidien, sur tous les plans.

*** La fête, la célébration est indispensable à l’école, ne serait-ce que pour son influence positive sur le climat pédagogique. En fêtant, une école devient une communauté inclusive. Les fêtes rythment l’année scolaire, le plan de la journée ou de la semaine scolaire. Il y a une fête pour finir la semaine de travail, une pour entamer l’année scolaire, des fêtes pour apprendre les célébrations nationales ou religieuses, il y a les fête joyeuses et les fêtes tristes, des fêtes de pays lointains, des fêtes pour accueillir de nouveaux-venus ou dire au revoir,… chaque fête, grande ou petite, est préparée par les élèves en collaboration totale.

*** Le jeu est nécessaire pour apprendre aux enfants à tenir compte des autres. Le jeu est toujours éducatif, qu’il s’agisse de jeu à but cognitif, de jeu qui aide à gérer les sentiments ou de jeux artistiques,… Plusieurs buts peuvent être atteints allant de la motricité générale jusqu’à la dramatisation de situations dans des jeux de rôles. Chaque jeu apprend des tonnes de choses aux enfants; avoir envie de jouer devient donc avoir envie d’apprendre.

Les aptitudes clés de la pédagogie du plan d’Iéna
Le concept du plan d’Iéna garde une place centrale pour les relations:
1. la relation de l’enfant avec soi-même
2. la relation de l’enfant avec l’autre et les autres
3. la relation de l’enfant avec le monde

Pour la mise en œuvre de ces relations dans la pédagogie du plan d’Iéna, 12 aptitudes clés ont été formulées.
Une école du plan d’Iéna organise son environnement de telle façon que les aptitudes suivantes puissent être atteintes:

La relation de l’enfant avec soi-même
– A travers la définition de ses propres points forts et points faibles, un enfant se sent plus capable d’action et d’apprentissage
– Un enfant apprend à porter la responsabilité de ce qu’il veut et doit apprendre. Il apprend à demander de l’aide quand il en a besoin et à établir un plan de travail
– Les enfants sont évalués sur leur avancement et développement individuel, pas en relation avec le groupe de classe
–  Les enfants apprennent à réfléchir à propos de leur développement et à ouvrir un dialogue à ce sujet avec les acteurs de ce développement

La relation de l’enfant avec l’autre et les autres
– Les enfants se développent dans un groupe d’âges mixtes
– Les enfants apprennent à travailler ensemble, à offrir de l’aide, à recevoir de l’aide et à réfléchir à ces principes d’entre-aide
– Les enfants apprennent à prendre la responsabilité et à être décisionnaire pour créer une vie communautaire harmonieuse dans la classe et l’école, pour que tout le monde ait droit au bien-être

La relation de l’enfant avec le monde
– Les enfants apprennent que ce qu’ils font est important surtout si leur apprentissage se base sur la vie réelle
– Les enfants apprennent à prendre soin de l’environnement et de ce qui les entoure
– Les enfants appliquent les cours d’éducation générale pour apprendre à découvrir le monde
– Les enfants apprennent en travaillant, en jouant, en communicant et en célébrant selon un plan quotidien
– Les enfants apprennent à prendre des initiatives en partant de leur propre intérêts et leur propres questions

Voici la théorie très basique de l’éducation selon le plan d’Iéna.

Elle n’est pas meilleur ou pire que Montessori, Freinet, Dalton ou tout autre système que je ne connais même pas. Seulement, c’est le système qui me convient le mieux, à moi. Si on veut penser au développement d’une meilleure éducation en France, autant penser grand. Autant penser à suggérer plus d’un type d’éducation. Le rêve serait qu’on puisse choisir le type d’éducation dans lequel on pourrait inscrire nos enfants pour choisir celui qui convient le mieux à notre progéniture. Le deuxième rêve serait que l’éducation générale française regarde ces systèmes en face pour ce qu’ils sont: une mine d’or d’inspiration. Chacune de ces systèmes a prouvé son efficacité sur un ou plusieurs aspects de développement des enfants. Mis à part tolérer l’existence de ce genre d’éducation à côté du système classique (sans les dénoncer comme étant des sectes, merci bien chers amis terrorisés de l’inconnu), pourquoi ne pas piocher dedans pour solutionner certaines lacunes?
Le français, je l’adore mais, comme moi, il a parfois du mal à se remettre en question. Ca ne me gênerait pas tant, ce trait de caractère, si ça ne touchait pas l’éducation dans laquelle ma fille va grandir.

Ma fille a 4 ans et est en moyenne section. J’ai toujours espéré que ma fille puise profiter d’un système éducatif libéral, proposant un grand éventail d’options. Malheureusement, je crains que je ne trouvais pas ce genre de système avant qu’elle n’entre en  CP d’ici un an. Je continuerai à en rêver pour les générations futures, peut-être dans 5 ans, 10 ans ou pour mes petits enfants. J’aime m’accrocher à ma naïveté qui me souffle que si un système a prouvé être favorable pour le développement du plus grand nombre des aptitudes d’un être humain, ce système sera celui qui gagnera le plus de chemin.

Je vous incite grandement à lire cette référence très complète qu’est le pdf “Concepts de l’Education Nouvelle“, écrit par Harald Eicherberger pour www.blikk.it (server éducatif allemand). Ces 61 pages en français décrivent plusieurs systèmes pédagogiques aussi variés qu’intéressants. Il est temps de quitter Montessori comme étant la seule école acceptable en dehors du système français. Ne soyons pas sectaires, justement, proposons plusieurs systèmes pour s’assurer que nos enfants trouveront, un jour, chaussure à leur pied!

Défi du jour: renseignez-vous au sujet du projet d’éducation que préparent les candidats aux présidentielles!!

 

Ce billet fait parti des Vendredis Intellos de la très talentueuse et resplendissante Madame Déjantée

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimez? Partagez !

Comments

  1. Pingback: Il n’y a pas que Montessori dans la vie « Les Vendredis Intellos

  2. Titsev

    Super intéressant ton article Ilse!
    C’est vrai que depuis quelques temps je commence à me poser des questions face au système éducatif impose. De plus en plus de parents parlent des difficultés de leur enfant à s’intégrer dans le moule donne par l’éducation nationale, de ces maîtres qui râlent parce qu’un enfant est un peu agité et jette son stylo en classe (véridique une de mes amies à des soucis avec son fils, ils ne savent pas si il est hyper-actif et ils ont du mal à le cadrer dans son école).
    Moi j’avoue être effarée lorsque je vois les devoirs de ma grande au CE2: dernièrement “la circulation sanguine”. Jusque la rien de grave, ma fille est intelligente, apprend vite et son papa et moi sommes derrière pour l’aider à apprendre MAIS les autres? Ces enfants dont les parents ne parlent pas français (et il y en a beaucoup dans mon quartier), ils font comment? Je ne me leurre pas ce n’est pas avec l’heure d’étude qu’ils ont le soir (payée super cher mais plus proche de la garderie qu’autre chose) que ces enfants vont apprendre facilement leurs leçons…
    Déjà en primaire, la célèbre “égalité des chances” est très loin!
    Bref, mon commentaire est un peu long mais plein de ces questions que je me pose lorsque je me dis que sur 3 enfants j’en aurai bien un qui aura besoin de sortir des sentiers battus et ne voudra pas d’une éducation “cadrée” ou sera “hyper actif”?

    Reply
    1. Ilse Post author

      Comme dit au début de mon billet, je ne veux pas entrer dans la polémique au sujet de l’éducation nationale. Tout a été dit. Les propositions de solutions sont là, les parents d’élèves ont tout dit, c’est au nouveau gouvernement d’agir, en concertation avec tous les acteurs.

      Ce que j’essaie de faire avec mon billet c’est de faire sortir des cases traditionnelles; il y a plus que le système classique. Il y a même plus que le système Montessorien. Si on veut pousser ce prochain président à changer, autant pousser au changement au maximum. Virer à 180° et non à 10 ou 15°. Ne pas se limiter à proposer une alternative pas suggérer plusieurs alternatives comme inspiration pour une meilleure éducation.

      Un gros souci dont tu parle, par exemple, est très caractérisant; il y a des solutions pour des éducations non-inclusive. Rien que de briser le système de groupe d’âges serait déjà une révolution fabuleuse!

      Reply
      1. Salome

        Un casse de tête tout de même de trouver ces écoles dites “alternatives” sur Paris. 🙁

        Reply
  3. Madame Sophie

    Merci pour ce super article. Tu sais, en France, Montessori est malheureusement presque la seule alternative à l’école classique, c’est pour cette raison qu’on en parle tant. Personnellement, je suis une adepte de Steiner, mais cela reste totalement inabordable là où j’habite.

    Reply
    1. Ilse Post author

      C’est n’est pas “malheureusement”, au contraire, au moins on a déjà Montessori!! Steiner est un autre sujet, l’anthroposophie c’est plus qu’une pédagogie, c’est une philosophie de vie et en France ça fait peur. Il faut savoir qu’il y a eu un raid de la MIVILUDE simultanément dans les 14 écoles Steiner en France. J’essaie de retrouver les infos à ce sujet.

      Reply
      1. Simon

        L’anthroposophie, c’est bien plus qu’une simple “philosophie de vie” comme vous dites, c’est une vraie religion, avec son prophète, ses dogmes, son église, etc.

        Le principe des écoles Steiner n’est pas gênant en soi, il existe bien des écoles catholiques. Ce qui est détestable, c’est cette stratégie de dissimulation de ce qu’est vraiment l’anthroposophie, stratégie visant à attirer des personnes en quête d’alternative qui seraient rebutées par le contenu réel de l’anthroposophie, et assimilant la pédagogie Steiner à une simple pédagogie alternative comme celles dont vous traitez dans votre article.

        Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez consulter les blogs ou les vidéos (Youtube) de Grégoire Perra, ancien élève Steiner, ancien enseignant Steiner, et ancien anthroposophe, qui a passé 30 ans de sa vie dans ce système. Il suffit de taper son nom dans un moteur de recherche.

        Reply
        1. Ilse Post author

          Bonjour et merci pour ceci! Oui j’ai eu du mal à trouver des informations pertinentes sur le net. Ou du moins de façon compréhensibles! Donc merci pour cette mise au point.

          Reply
  4. Aurore

    Super intéressant ton article. Sujet qui me touche beaucoup car ma fille doit commencer l’école en septembre… et voila, pas de choix d’alternatives qui ne coutent les yeux de la tête.
    Deux de mes amies ont eu de grosses difficultés avec les maitresses de leurs enfants, au point de devoir faire suivre les enfants par un psy.
    La seule chance que j’ai aujourd’hui, c’est d’être devenue assistante maternelle, et l’école n’étant pas obligatoire, si un jour ça devait mal se passer, je l’enlèverai de l’école et la garderai.
    J’essaye de rester positive et me dire que même dans le système classique, certains professeurs sont supers !
    Et comme tu le dis, il n’y en a que pour Montessori, mais c’est quasiment la seule connue en France.
    Moi, tu viens de me faire découvrir d’autres éducations, et je m’y intéresserai car c’est aussi mon role de nounou pour les préparer avant l’école. J’ai découvert Steiner seulement il y a 2 semaines…

    Reply
    1. Ilse Post author

      Les parents qui choisissent pour la scolarisation à domicile sont souvent montrés du doigt… C’est bien triste car certains parents voient ça comme une solution de dernier recours parce qu’ils ne trouvent réponse à leurs soucis nulle part…
      Lis bien la référence en bas de mon billet, les explications au sujet de Dalton, Freinet et autres sont bien plus complètes. Bon, ok, 61 pages ça fait beaucoup mais bon c’est intéressant!!

      Reply
  5. Vert Citrouille

    Merci Ilse. Ce sujet me touche. Montessori tout comme toi je trouve cela très bien, je l’applique en partie à la maison, mais je ne m’y limite pas.
    Ce que je regrette un peu c’est que tout cela soit très cadré. Un jardin d’enfant Montessori/ Steiner existe pas trop loin de chez nous, il n’est reconnu par ni l’un ni l’autre car celle qui l’a crée à oser mélanger les deux, trouvant dans ces deux pédagogie des points positifs. Je trouve aussi qu’en France les écoles Montessori sont très “puriste”, alors qu’aux USA où cette pédagogie est très développé elle me semble avoir plus évolué, en gardant tout de même les fondements et le matériel de base.
    Pendant ma formation d’enseignante (je suis aussi instit) nous devions étudié les pédagogies ouvertes (éducation nouvelle), beaucoup de monde voulait étudier Montessori, Freinet… Je me suis retrouvée avec Cousinet. J’ai beaucoup aimé ses idées.
    De par mon métier, connaissant le système de l’intérieur, nayant pas d’écoles qui nous conviennent proche de chez nous, nous avons opté pour la non-scolarisation et pratiquons l’IEF.

    Reply
    1. Ilse Post author

      TOUT A FAIT D’ACCORD!! Il faut sortir de ce cubisme: chaque chose à sa place.
      Il est bon de tirer des leçons, de combiner, d’associer,… De toute façon beaucoup de méthodes se complètente dans les aptitudes recherchées, dans le décloisonnement, dans la responsabilisation.
      A quoi ça sert de se défaire d’un système trop restreint pour se restreindre dans un nouveau système?!!

      Reply
  6. la farfa

    Super article très intéressant.
    Je ne connais pas du tout Steiner. Va falloir que je me renseigne.
    Mais pas sur que j’ai la possibilité de mettre mes enfants dans une école “alternative”. D’abord parce qu’étant fille de prof, je suis attachée à l’école républicaine et l’idée que chaque enfant puisse avoir la même chance. (et donc j’aimerai que ce soit l’école publique qui évolue, mais je suis peut être trop chez les bisounours là. ^^) (C’est pas par rapport les profs, métier que j’admire, mais de l’éducation nationale en tant qu’entité, et qui ne donne pas forcément les moyens aux prof et instit’ de faire du bon boulot. Y a qu’à voir les effectifs déjà…)
    Ensuite parce que, comme tu le dis, l’offre est très limitée en France. Et comme on veut vivre à la campagne… ça m’étonnerai qu’on trouve une école même Montessori près de chez nous. (mais je suis peut être trop négative pour le coup.)

    Reply
    1. Ilse Post author

      Steiner est particulier parce qu’il s’agit d’une philosophie de vie plus que d’une méthode d’éducation. Ca fait peur à certaines personnes en tout cas. Personnellement je ne m’y connais pas suffisemment pour donner un avis :s

      Reply
      1. la farfa

        Oui, j’ai vu que certains les classent même dans la catégorie “secte”. Eh ben….du coup, difficile de savoir ce qu’il en ai réellement… et on trouve pas beaucoup beaucoup d’infos sur le net. (ou alors, j’ai pas bien fait ma recherche, ce qui est tout à fait possible. 😉 )

        Reply
        1. Ilse Post author

          Oui, c’est d’ailleurs une des raisons de mon billet: très peu d’information en général et, lorsqu’on trouve des infos, c’est souvent du grand n’importe quoi. J’ai la chance de lire l’anglais et le néerlandais et j’ai trouvé des sources très diverses que j’ai pu traduire pour vous.

          Reply
  7. Prune

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec le fait qu’en France il n’y ait que les écoles Montessori en alternative au système classique…

    Les écoles Montessori sont plus visibles, on retient plus vite à quelle pédagogie elles se réfèrent. Il y en a peut-être plus à Paris où il y a sans doute plus de familles qui ont les moyens de mettre leurs enfants dans ces écoles.

    Néanmoins il existe plein d’autres choses, il existe par exemple les écoles “nouvelles” (dont une à Paris et 3 en banlieue parisienne, à Antony, Levallois et Meudon). Notre fille est dans une école nouvelle aussi, mais à Lyon. C’est un type d’école moins connu que les autres, parce que moins nombreuses. Parce que sous le terme “pédagogies nouvelles” on retrouve en fait l’influence de différents pédagogues connus, ou moins connus, mais qui ont tous pour point commun d’avoir proposé des pédagogies dites “actives” (dont Montessori, freinet, Cousinet, Decroly). Dans l’école de notre fille, les enseignants utilisent donc du matériel Montessori, mais pas que, des “outils” issus de Freinet (le journal par exemple), mais pas que. Ce n’est pas forcément très lisible pour tout le monde.

    Et puis il y a Freinet. Des écoles entièrement Freinet, il y en a relativement peu en France (mais probablement pas moins que des Montessori). Ce sont des écoles publiques qui font partie, administrativement, du système “classique”, donc on ne les repère pas si facilement. La plus proche de chez nous s’appelle “groupe scolaire Anatole France” (et elle n’est vraiment pas loin, mais bon, je vis dans une grande ville !). Si tu ne t’intéresses pas plus que ça aux pédagogies dites alternatives, si tu ne connais personne qui y met ses enfants, tu passes à coté, parce que rien n’indique, à l’extérieur, que c’est une école Freinet.
    D’autre part, il y a des enseignants qui pratiquent, isolément ou à 2-3 dans une école, une pédagogie issue de celle de Freinet (on parle plutôt maintenant de pédagogie coopérative) ou se revendiquent “Freinet”. Ceux là sont quasi impossibles à identifier par avance pour les parents (hormis par bouche à oreille quoi). Ceux là sont partout en France pourtant.

    Donc finalement, je trouve qu’on parle beaucoup de Montessori, parce que Montessori c’est sympa, c’est ludique, ça fait de jolies classes, et puis c’est relativement facilement accessible aux parents, on peut pratiquer à la maison. Mais finalement je serai curieuse de connaître le nombre d’écoles Montessori parmi la totalité des écoles “alternatives” en France (je ne parviens pas à trouver de chiffres sur le net, j’avais lu un bouquin sur les écoles alternatives mais rendu à la bibliothèque).
    D’autre part si on parle beaucoup de parents qui s’associent pour créer des écoles Montessori, est-ce que ce n’est pas parce que pour des parents, c’est le plus simple à monter (école hors contrat, enseignants non liés à l’éducation nationale, etc.) ?

    Reply
    1. Ilse Post author

      Je pense que la question dépasse les contraintes logistiques. Montessori est très accessible en effet mais déjà faut-il savoir que cette pédagogie existe :s
      J’apprécie beaucoup ton commentaire qui m’a beaucoup appris. Je ne regarde qu’autour de moi et je vis en effet en région parisienne. Je n’ai pas la vérité infuse donc ça me fait plaisir qu’on m’en apprend plus 🙂

      Reply
    2. bathany

      Bonjour,

      je viens de prendre connaissance de votre mail et je souhaite rebondir sur certains points. On parle beaucoup des écoles Montessori car elles sont affiliées à l’Association Montessori de France, qui fait tout pour faire connaitre la pédagogie Montessori en France.
      Les gens commencent à connaitre le nom Montessori mais pas la pédagogie on entend encore beaucoup de choses fausses.
      Concernant votre dernier point la création d’école, c’est tout sauf une facilité surtout en france. J’ai moi même crée une école voilà presque 10 ans et ce fut un vrai parcours du combattant. La gestion d’une école est un boulot immense dans lequel nous sommes confrontés tous les jours à de nombreux soucis. Ce n’est pas une solution de facilité loin de là.
      Un dernier point les écoles ont des scolarités importantes car nous n’avons aucune subvention ce qui nous marginalisent et ne nous donnent pas la possibilité de recevoir toutes les catégories sociales.

      Reply
  8. Prune

    Je rajoute un petit complément à mon déjà-pavé…

    Je pense qu’en France on n’est pas tellement dans une culture du “choix” de l’école. Parce que cette idée de “la même école pour tous” est quand même très ancrée dans les mentalités, parce qu’historiquement le clivage public / privé s’est construit dans une opposition enseignement laïc vs confessionnel, et pas sur des différences d’approche pédagogique.

    Du coup, la demande pour une école “alternative” reste quand même marginale, et donc l’offre aussi.
    Autour de nous, on a plein de gens, parents ou même enseignants, qui nous disent qu’ils trouvent le concept de l’école nouvelle où va notre fille génial, mais qu’ils n’y mettraient pas leurs enfants parce qu’ils sont attachés au système public.

    Reply
    1. Ilse Post author

      C’est très intéressant comme information en effet, je ne l’avais jamais vu ainsi, merci!
      Je vois cet attachement quand je parle des systèmes dit alternatifs autour de moi. J’ai droit à beaucoup de “le système classique a fonctionné pour moi je sais pas pourquoi je devrais mettre mon enfant ailleur”… groumpf…

      Reply
  9. Deedo

    Article très interressant, nous avions d’ailleurs pu un peu en parler de vive voix avec ton homme…
    Mais je me pose une question : comment se passe la “réintégration” de ces enfants dans le système classique (en 6eme, je crois) ? Ce doit être tertible pour eux de se retrouver tout d’un coup dans un système extrêmement encadré, non ?

    Reply
    1. Ilse Post author

      Les enfants qui sortent d’un système dit alternatif vivent le passage beaucoup mieux que les enfants qui ont vécu le système classique apparemment. Une étude a été effectuée et les aptitudes que les enfants ont acquis durant les années où l’éducation se centrait sur leur intégrité et sur leur développement personnel (dans le système alternatif) leur a donné les armes pour mieux gérer les situations nouvelles dans lesquelles ils sont menés à bouger (le système “classique).

      Si je peux être cru: quand on te donne la possiblité de te développer dans toute ta force, il est plus facile d’intégrer un système rigide. Quand on t’opprime pendant toute ta vie scolaire, on t’a à l’usure.

      Reply
      1. Satsu

        Bonjour! Super intéressant! Lundi, mes jumeaux entreront en maternelle dans école qui applique le plan d’Iena. Je suis impatiente! Je suis intéressée par l’étude qui traite de l’adaptation en secondaire. Pourrais-je avoir les références ? Merci beaucoup!

        Reply
  10. assmatcoco

    J’aime beaucoup ton article, je connaissais deja Steiner, Montessori,Freinet mais pas le reste. Il vas valloir que je me penche dessus, pas pour mes enfants qui sont en ecole classiques mais plus pour moi et Comme Aurore je suis assistante maternelle et je me suis toujours dit que si pour mes enfats cela n’allez pas je verrais l’ecole a la maison, mais bon tout vas bien pour l’instant.

    Mes enfants on eu la chance d’etre dans une ecole ou un instit avez justement une approche alternatif de l’education mais sans etre dans une ecole reconnue differentes, mais malhereusement cette instit est partie depuis un an.
    Je pense et je sais que beaucoup d’instit pratique comme cea mais les ecoles que le dit Prune ne sont pas connus

    Reply
    1. Ilse Post author

      Toute une éducation se tient avec l’instit. L’école, la méthode, le dirlo peut être pourri, quand ton enfant est dans une classe avec un bon instit, où le courant passe bien, tout peut se passer à merveille. Ce n’est pas la méthode choisi qui fera la différence mais la motivation et la vocation du professeur devant la classe.

      Reply
  11. virginie

    ton article est super nous avons dans notre région une école Montessori, j’apprècie se système scolaire mais il est vrai que l’on entend pas parler des autres système malheureusement. Le soucie majeur c’est que ces écoles ne sont pas accessible a tout le monde de par leur coût même si nous pensons en priorité a nos enfant malheureusement il est difficile de débourser 300 voir même plus par mois pour une école.

    Reply
    1. Ilse Post author

      Ah mais je suis complètement d’accord. Il faut savoir qu’en Belgique, l’école est obligatoirement gratuite, même les écoles privés, donc il y a vraiment de quoi faire un choix équitable. En plus, il y a des écoles publiques qui sont Montessoriennes par exemple.

      C’est absolument risible qu’on en soit arrivés à faire payer les écoles Montessoriennes alors que Maria Montessori les a développés pour qu’ils soient accessibles à tous. Elle a essayé de rendre la structure et la logistique d’une école aussi transparente et accessible à tous que possible.

      pfff…

      Reply
  12. Pingback: Ecoles alternatives | Pearltrees

  13. Mme Déjantée

    Allez hop, je poursuis un petit bout de commentaire par ici aussi!!
    Alors concernant l’approche par “contrat”, je suis un peu mitigée… vu qu’on a testé avec l’APA dans son école dite “Nouvelle” et c’est l’une des raisons qui fait que ça n’a pas collé…
    En réalité, je ne fustige pas l’approche par contrat mais (comme tu le soulignes toi aussi)plutôt la façon dont celle-ci peut prendre forme dans un système qui n’y est pas préparé (ce que je dis ici est aussi vrai pour Freinet, j’y reviendrai ensuite)…
    Bref, d’émancipateurs pour les enfants, les contrats sont devenus hyper stressants pour l’APA qui avait toujours peur de ne pas réussir à finir, de ne pas avoir correctement évalué ses capacités, etc…On a compris plus tard d’où lui venait ce stress quand certains parents se sont vus convoqués par la maîtresse parce que leur enfant n’avançait pas suffisamment vite dans les contrats et/ou se contentaient de trop peu… évidemment ce que je démontre ici ce n’est pas que l’outil est mauvais mais qu’il se détourne facilement dans un système qui conserve trop de rigidité…
    Pour Freinet, on a connu une illustration similaire cette année scolaire où le maître de l’APA a décidé de faire se tenir une fois par semaine une assemblée d’enfant, à la façon de Freinet… En quelques semaines, ce qui devait être un outil là encore émancipateur et générateur d’autonomie est devenu un règlement de compte entre gosses où l’instit était bien content de voir passer sur le grill ceux qui lui auront donné du fil à retordre pendant la semaine… Bref, minable…
    Sinon, pour commenter très très très rapidement la pédagogie Plan Iéna que je ne connais pas personnellement, je salue sans conteste l’omniprésence du souci de décloisonnement auquel je crois énormément, vraiment énormément!!!
    Merci en tout cas de cette présentation!

    Reply
    1. Ilse Post author

      Le truc c’est qu’il y a beaucoup de méthodes. Et chaque méthode ne convient pas à chaque enfant. D’où l’importance de la diversité des méthodes proposés.

      En plus, si les profs/instits ne comprennent pas le pourquoi du comment et du but d’une certaine didactique, on revient à la case départ qu’est celle qu’on a maintenant: des résultats insatisfaisants et des enfants stressés.

      Pour ce qu’il en est du décloisonnement: A DONF!!!!

      Reply
  14. Linda

    Bonjour Ilse,
    Vous parlez d’écoles publiques Montessoriennes en Belgique, je suis très intéressée car je dois y inscrir mon enfant pour 2013-2014. Pouvez-vous m’aider afin de les identifier car il est très difficile de le faire.
    Merci.

    Reply
      1. Ilse

        Bonjour,

        Comme les écoles privés sont gratuites en Belgique, il est quand-même plus facile d’y accéder. Cela fait 6 ans que j’ai quitté la Belgique donc je crains ne plus être assez au courant pour vous informer. Je pense que Google peut être un bon outil pour retrouver les écoles en question. Je pense qu’il y en a plus en Flandre qu’en Wallonie mais je peux me tromper.

        Par contre, les écoles Freinet sont très populaires en Belgique, il y en a au minimum une dans chaque grande ville. Et Freinet met un grand accent sur la communication, bon nombre d’écoles Freinet ont une page internet.

        Si vous voulez plus d’aide, n’hésitez pas: ilse point dethune arobase gmail point com

        Reply
  15. Cynthia

    Bonjour,

    Linda, si vous avez eu des informations concernant votre demande d’identification des écoles Montessoriennes en Belgique, vous serait-il
    possible de m’en tenir informée?
    Merci beaucoup à tous pour m’avoir éclairée sur le “bon” choix de l’école à faire pour mon bonhomme de 12 ans complètement lessivé par le système éducatif français.

    Reply
  16. Pingback: L’école à la maison: la clé du Bonheur? Aura-t-on encore le choix? – [EDIT] | Ilse la joue

    1. Véronique

      Bonjour,
      Je suis arrivée sur votre site par hasard, bravo !
      Je suis prof des écoles depuis plus de 15 ans, fatiguée de l’échec scolaire des enfants qui se repère dès la maternelle et n’évolue pas, je me suis tournée depuis 2 ans vers le Montessori pour la maternelle de campagne où j’enseigne, mais je ne le propose qu’à hauteur de 30% de ma pédagogie car il y a des choses très bien dans la maternelle classique qu’il faut garder ; je suis pour la diversité des regards car chaque enfant est différent. Ceci dit, le Montessori a sauvé mes kinésiques et mes auditifs qui n’accrochaient pas avant et j’ai le grand bonheur de voir ces enfants épanouis avec une méthode et un matériel qui répond profondément à leurs besoins. Mais, je suis sûre qu’en Montessori comme ailleurs, la qualité et l’implication de l’enseignant font beaucoup pour le succès ou l’échec des enfants, même si la relation construite en Montessori est horizontale et non pas verticale comme en système classique. Voilà, pour moi la richesse est dans la diversité des approches mais pas dans l’éparpillement non plus. Freinet dans sa logique de communication me paraît être une bonne suite au Montessori pour les 7-10 ans, mais pas que… En espérant pouvoir vous être utile et apporter un peu d’eau au moulin de ceux qui aiment leur métier du fond du coeur,
      Véronique

      Reply
  17. manon moureau

    Bonjour, je viens de lire votre article et je l’ai trouvé absolument intéressant ! Je suis actuellement étudiante dans le but de devenir professeur des écoles et je suis aussi plus que convaincu que toutes les pedagogies alternatives et l’éducation nouvelle sont l’avenir ! Habitant en France, quand je me suis renseignée sur les pedagogies alternatives il est vrai que généralement c’est la pédagogie Montessori qui revient le plus car c’est la seule développé en France mais comme ces écoles sont malheureusement hors contrat d’Etat, elles n’ont aucunes subventions (j’ai d’ailleurs fait un stage dans une école Montessori et ça a été une révélation pour moi j’ai vu qu’une manière différente d’enseigner était possible et que ce n’était pas seulement dans mes rêves)… Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il est important de pouvoir avoir le choix et je suis ravi, grâce à votre article d’avoir pu connaître d’autres pedagogies alternative ! Même si c’est bien dommage qu’elles ne soient pas développé es en France… Cependant je pense que c’est à nous, futurs enseignants, de prendre les choses en main ! Il est difficile de mettre en place de tels pedagogies en écoles publiques et pourtant c’est vers ce but qu’il faut tendre ! Pour que chaque enfant puisse bénéficier d’une éducation qui lui convienne pour qu’il puisse s’épanouir dans son environnement ! J’espère sincèrement que je pourrais être un de ces acteurs… Encore bravo pour cet article, et je vais de ce pas voir le pdf que vous avez mis en lien !

    Amicalement,

    Manon

    Reply
    1. Ilse Post author

      Bravo Manon! Vous êtes la première enseignante qui ne m’enguirlande pas, merci! Vous avez tout compris: chacun a sa responsabilité. Que ça soit la direction, les parents, les enfants ou les ministres. Merci beaucoup pour votre commentaire qui me fait réellement plaisir et m’encourage à continuer à partager la bonne parole 🙂

      Reply
  18. vasse

    whaou plus qu’intéressant ce billet je l’ai dévoré
    Je suis moi même en train de rédiger mon 1 er article et j’ai eu tord de commencer par ce sujet car j’en écrirais des tonnes et des tonnes ; en effet je partage votre avis il n’y a pas que Montessori dans la vie il y a des écoles qui conviennent ou non point et certaines écoles publiques traditionnelles s’en sortent aussi haut la main grâce à des instits passionnés et ouverts….
    Ce qui me plaît aussi dans les différentes méthodes au delà du bien fondé ou non de telle méthode c’est de ressentir en filigrane l’amour porté par ces personnes qui n’ont qu’un souhait apporter une pédagogie adaptée en cherchant et cherchant toujours ; je suis admirative de ces gens qui portent en eux beaucoup de compassion….en tous les cas je mets un lien vers votre article car vous m’avez fait découvrir une méthode que je ne connaissais pas la pédagogie Iena…et vous l’avez tellement bien détaillée…
    Quant au “Concepts de l’éducation Nouvelle” par Harald Eicherberger (en français)whaou respect. Moi j’irais plus loin il faut supprimer la hiérarchie Bac + 3 bac + 5 etc et créer des univers de compétences…car hélas dans l’inconscient collectif et sur le marché du travail ” Etre plus grands…signifie souvent être au dessus des autres …quand on sait que les inégalités sociales se creusent cela laisse moins d’espoir (et non pas peu d’espoir) à certaines catégories d’accéder aux “sésames” des grandes écoles…comme s’il y avait de petites écoles d’ailleurs 🙁
    bravo et merci….

    Reply
  19. vasse

    et je rajouterais aucune pédagogie ne se substitue au regard “portant” “encourageant” des parents
    La méthode c’est le “tronc”
    Les parents les racines…mais ça c’est mon avis 🙂

    Reply
  20. Dorthy

    Don’t look for it on prepaid carriers; they just recently got the Galaxy S2, and it costs more than you
    probably want to pay up-front if you’re going prepaid.
    Comfortable and Light: Because wearing a watch all day might be tiring, this thrifty watch phone comes with
    a light watch frame and elastic wrist strap that is as comfortable as
    it is durable. Therefore, we get a pleasant pair
    of headphones, really allegedly cool set of headphones, with a couple of assorted ends on available there.

    Reply
  21. yann

    bonjour,

    je suis tombé par hasard sur ce post très intéressant. Depuis que je suis père, je cherche une éducation active pour mes filles. La première a été dasn une école Montessori à Dakar, j’ai trouvé ca intéressant mais un peu trop rigide sur certains points.
    Je souhaite maintenant bosser dans l’éducation, pourquoi pas en créant une école, ou en enseignant. le ptit hic: je ne sais pas vraiment ou me former. diplome de prof des ecoles… bof. Y’a t-il des écoles plan Iena en France ou des écoles inspirées de Reggio Emilia que vous connaitriez et que vous me conseilleriez de contacter.
    Merci et bonne fin de semaine!

    Reply
    1. Patricia Gelissen

      Bonjour yann,

      Je vous écris car nous allons peut-être habiter Dakar d’ici une année. Je suis entrain de faire une formation Montessori d’une année suite à laquelle je dois faire un stage dans une école Montessori. J’ai trouvé très peu d’informations sur cette école Montessori à Dakar. Est- elle sérieuse?

      Merci,

      patricia

      Reply
  22. Pingback: revue de presse du 07 decembre 2014 - M.M Blog – Materner avec un grand Aime

  23. Pingback: Avec les profs, changer l’école ! | Blablabambini

  24. Purple

    C’est par cet article que je suis tombée ici ! Merci pour les renseignements. Par contre maintenant, je suis jalouse de l’éventail de choix de système éducatif que tu décris…

    Et je devinais ce problème de “phénomène de mode” montessorien en France, pour une approche que je découvre vraiment tout juste et que je trouve franchement sympa. Je pars prévenue des dérives, c’est pas plus mal. Tout à fait d’accord quant à l’avantage d’une diversité d’alternatives !

    Reply
  25. MORGENROTE

    La fête!
    Mes enfants sont scolarisés dans une école publique, avec à sa tête un directeur assez élitiste, qui ne pense que travail travail…
    Les enfants n’ont pas le droit de fêter leur anniversaire (le gâteau fait des miettes), il n’y a pas de fête de fin d’année. tout le côté convivial, plaisir est supprimé…
    Même en littérature: régylièrement, les enfants lisent les livres du programme, mais ils n’ont pas le droit d’emprunter des bouquins à la BCD. Ca m’énerve!

    Reply
    1. Ilse Post author

      Ah je m’imagine, oui tout dépend de l’école, du directeur, des enseignants…
      Mais je suis d’accord, trop de restrictions restreint tout le monde.

      Reply
  26. manu

    Par contre on ne parle pas du tout de la pédagogie du Dr Decroly et Hamaide, cela compléterais bien le billet

    Reply
    1. Ilse Post author

      Oui en effet, je pourrais en citer bien d’autres, j’ai préféré m’arrêter là pour ne pas rendre mon billet totalement illisible. Qui sait un deuxième billet du genre sera peut-être un jour écrit?

      Reply
  27. co

    Super intéressant, j’ai appris plein de choses, merci !!(zut,je commençais à peine à assimiler Montessori, v’la-t-y pas qu’yen a d’autres…)

    Reply
  28. lori

    merci bcp pour cet article bien pensé. c’est un excellent article selon moi et on y apprend bcp de choses. je suis totalement d’accord avec vous dans de très nombreux points.

    Reply
  29. yann

    bonjour,
    passionnant cet article ! je rédige un topo sur les courants et méthodes péda pour un groupe désirant créer une école alternative (sans faire de choix de péda préalable !) et je suis tombé sur ilselajoue. Je vais naturellement dans mon enseignement vers la pédagogie libertaire qui est joyeux bordel, j’ai donc été très intéressé par le Plan d’Iéna qui est libertaire dans ses 4 piliers, mais structure le bordel d’une façon intéressante. Existe-il des écoles Iéna en France ? je n’en trouve pas ? est-il possible si l’on n’est pas néerlandophone de se former ? Où ? Comment ? J’ai lu le texte d’Eicherberger mais n’y ai pas trouvé de piste.
    le Plan d’Iéna ne me semble pas être une franchise commerciale comme Montessori, ou un groupe (un peu ?) sectaire comme Steiner, je ne trouve donc pas de site en français (ou en anglais, allemand, espagnol, je ne connais pas d’autre langue) dévolu à Petersen. Y en a-t-il ? merci

    Reply
  30. Emmanuelle

    Bonjour,

    Pas d’école alternative vers chez nous, et au bout de 5 ans de souffrances en allant à l’école pour notre fils ( qui est un élève sans difficultés particulières, si ce n’est qu’il aime ni le chahut, ni le bruit, qu’il aime expérimenter…) nous avons opté pour une école Montessori à 35 min de chez nous. C’est loin, couteux, mais à un moment donné il faut se donner les moyens d’essayer autre chose. Il y est depuis 2 mois et revient en disant ” c’était bien ” et me quitte sans problème le matin. Il se plaint de détails “mineurs” pour nous mais qui ont de l’importance à ses yeux ( l’un a craché, l’autre lui a envoyé une poignée de gravier dessus, un troisi-me dit des gros mots… et déplore l’absence de punitions pour les fauteurs de troubles… c’est ça un hypersensible…)
    Tout ça pour dire que globalement nous sommes satisfaits ed l’avoir retiré du système classique du fait du profil de notre fils. Et nous retroussons nos manches pour créer une école locale Montessori. Si nous choisissons cette pédagogie plutôt qu’une autre c’est parceque c’est celle que je connais le mieux, depuis mes jeunes années et lectures. POur moi, c’est du bon sens, je comprends comment ça fonctionne, comment c’est structuré. Je ne comprends pas très bien comment apprennent les enfants avec Steiner, c’est confus dans mon esprit. Les écoles trop libres me font peur en même temps qu’elle me fascinent.
    merci pour cet article je ne connaissais pas toutes les pédagogies développées.

    Reply
  31. Lolo

    Je comprends le sens du billet et je vous félicite pour toutes les informations que vous donnez concernant les pédagogies alternatives, je ne connaissais pas la méthode d’Iena mais je connais toutes les autres méthodes citées. Et pourtant c’est bien une école Montessori que j’ai décidé d’ouvrir mais pas une école comme les autres, une école Montessori de l’économie sociale et solidaire, qui vise à démocratiser l’accès à cette pédagogie. Je pense que votre vision de la Belgique est un peu idéalisée ; car la bas aussi il est difficile d’avoir un accès à l’école de son choix (une grande liste d’attente à l’école décroly de Bruxelles par exemple); ce qui est génial c’est que l’état belge soutient toutes les pédagogies et que cela offre un accès sans barrière financière mais il y a un grand problème de place. En France, je voudrais comme vous que toutes les pédagogies fleurissent à tous les coins de rue. Néanmoins, je pense que certaines personnes n’ont pas bien compris votre message. Si je comprend bien vous êtes en phase avec la pédagogie Montessori qui répond à ce besoin de bienveillance qu’ont les enfants quel que soit leur âge. Montessori n’est pas un franchise, ce n’est pas une machine à cash, les écoles ont du mal à survivre. Il faut inventer un nouvelle économie pour ces écoles afin qu’elles perdurent et qu’elles se multiplient. De plus, il me semble que vous oubliez que la plupart des écoles Montessori sont des écoles 3-6 ans, hors j’ai cru comprendre que la méthode d’Iéna s’adresse aux enfants à partir de 6 ans. La maternelle est d’une importance cruciale pour nos tout petits et je n’ai trouvé aucune approche qui soit plus pertinente que la pédagogie Montessori pour cet âge là. Après 6 ans ça se discute en effet. L’avantage de cette pédagogie, si elle peut paraitre rigide pour les parents, est un socle rassurant sur lequel les enfants peuvent se reposer. Et comme vous le dites, c’est l’éducateur et/ou le directeur qui va être à l’origine de l’atmosphère chaleureuse et bienveillante de l’école. J’avoue que je trouve cela un peu dangereux de critiqué un système pédagogique parcequ’il est à la mode. Le fait qu’il soit à la mode ne retire rien à son extraordinaire importance pour l’éducation de nos enfants, au contraire il fait surfer dessus et rendre son accès le plus large possible. Il faut qu’un maximum d’enfants puissent y avoir accès, c’est leur offrir une chance d’être l’homme et la femme qu’ils sont nés pour être. Même si je suis d’accord avec la phrase “rien de remplace le regard confiant et encourageant du parent”.
    Montessori21.org

    Reply
  32. sylvie

    bonjour, je suis enseignante en maternelle (publique) et je me suis toujours interrogée quant à la difficulté scolaire, j’ai cherché, lu beaucoup, changé souvent de façons de pratiquer et l’an dernier j’ai basculé vers une pédagogie plus montessorienne ; j’avoue que je connais moins bien les autres alternatives et que je n’ai pas eu le “coup de coeur” et la “révélation” qui m’a permis de mettre des mots sur ce, qu’intuitivement, je percevais déjà. Et je ne regrette pas ; fini le conceptuel qui “largue les amarres” pour les plus fragiles, fini les ambiances où les enfants s’agitent parce-qu’ils sont à 10 000 lieux de ce qu’on leur demande dans le système traditionnel ! en maternelle depuis des décennies je suis convaincue de l’importance haute de ce premier maillon de la chaîne, convaincue que là se jouent déjà les premiers échecs qui détermineront le trajet scolaire qui suit, convaincue que notre école peut être une école très élitiste et creusant les inégalités préexistantes. Mais il y aussi tout un mouvement d’enseignants qui essaient de changer cela, parfois difficilement. J’ai moi-même l’opposition de certains collègues qui voient ma façon de fonctionner d’un oeil peu amène, j’achète sur mes deniers propres le matériel qui coûte cher et que le budget de la classe ne me permet pas de financer. Mais j’aime ce que je fais, j’aime voir évoluer ces petits êtres en devenir et même si j’ai encore et si j’aurai toujours à évoluer, changer, réfléchir, je pense que nous nous devons de continuer pour une éducation toujours plus positive, qui me semble être la base d’une citoyenneté positive. Merci pour ton blog.

    Reply
  33. neppo

    Catholic Montessori Guild:

    Jamais à aucune époque , la foi chrétienne n’a eu davantage besoin de l’effort de ceux qui la professent.
    Je souhaiterais que vous, qui êtes réunis à ce meeting, puissiez considérer la grande aide que l’enfant peut apporter à la défense de notre foi.
    Les enfants nous sont envoyés, tels une pluie des âmes, comme une richesse, une promesse qui peut toujours être comblée; mais cela nécessite notre aide pour en obtenir la réalisation.
    Ne considérez pas l’enfant comme faible, car c’est lui qui construit la personne humaine et qui détermine si cette personne sera chrétienne ou non; cela dépend largement de son ambiance et de nous, qui sommes les guides de sa formation religieuse.
    Ne prétendez pas, sous prétexte que les jeunes enfants n’ont pas notre compréhension, qu’il est inutile de leur faire partager notre vie religieuse.
    C’est au milieu des peuples simples, chez qui les femmes emmènent leurs enfants à l’église alors qu’elles les allaitent encore, que se trouve la foi la plus profonde: l’inconscient de l’enfant y puise la puissance divine, alors que la conscience de l’adulte n’est qu’humaine.
    C’est à vous qui jouissez de la plus grande bénédiction d’appartenir à la foi catholique, qu’incombe la responsabilité des générations à venir, parce qu’il y a parmi vous ceux qui ont renoncé au monde pour amener le monde à Dieu.
    Prenez donc comme aides dans votre tâche, en toute humilité et foi, les enfants tout-puissants: prenez sur vous de veiller à ce que leur lumière limpide ne soit pas ternie, et de protéger dans leur développement ces énergies implantées en eux par la main de Dieu.
    Puisse Dieu être avec vous et puisse-t-il vous guider dans vos décisions et dans vos conclusions.”

    Maria Montessori 6 mai 1952 message à la réunion du “Catholic Montessori Guild”

    complètement piquée la Maria… dommage que jamais personne (y compris dans les écoles et lieux de formation/business Montessori) n’aborde le côté mystico-religieux de sa pensée.
    Mais c’est tellement joli le matériel en bois bien aligné sur les étagères…

    Reply
  34. Dina Maillard

    Bonjour,
    je m’appelle Dina, j’ai 18 ans et l’année prochaine je pars pour 10 mois en Amérique latine, en participant ci et là à des organisations humanitaires. En revenant j’aimerais devenir “prof” mais de manière alternative (pas de CAP). Je voulais savoir si vous connaissiez une école ou université qui propose des études de pédagogies alternatives? Merci beaucoup

    Reply
  35. audrey

    Bonjour,
    Je suis moi-même prof des écoles en maternelle et il faut savoir que beaucoup d’enseignants du public sont ouverts à toutes ces pédagogies alternatives mais toutes les formations sont payantes et vraiment pas données et les salaires de ces écoles (pourtant souvent coûteuses !) encore plus bas que dans le public…
    Alors, on lit, on pioche de bonnes idées à droites et à gauche.
    Audrey

    Reply
  36. Zeb

    De combien d’enfants parlons nous?
    50 000, 100 000…le coût de ces écoles privées non conventionnées écarte naturellement certaines classes sociales d’une éducation alternative de qualité…pour moi, faisant partie des classes populaires en mode survie, le coût d’une telle école est absolument inenvisageable et tout mettre sur le dos de l’état qui ne subventionne pas serait un peu simpliste…ne parlons nous pas d’un modèle économique d’écoles destinées à un certain type de population, citadins aisés aux valeurs humanistes de gauche et d’un niveau d’instruction convenable…faisons court, des bourgeois bohèmes quoi!

    Derrière ce business très lucratif on retrouve des hommes d’affaire avisés qui habitent les beaux quartiers des grandes villes et ne semble s’intéresser qu’au bonheur et à l’épanouissement des enfants des classe aisées et au portefeuille de leurs parents Colibris bien entendu 🙂

    Les projets éducatifs, les experiences de nouvelle démocratie collectives portés par ces gens ne concernent en rien les plus pauvres…il faut pouvoir disposer de solides revenus pour y participer.
    Tout ceci me laisse songeur… C’est drôle, vu d’en bas j’aurai même presque envie de crier!

    Reply
  37. Gwendoline

    Hello,

    Ton article est très intéressant, cependant en ce qui me concerne, j’ai du mal à trouver des centres de formations pour me former à la pédagogie alternative…. tu as des liens ?

    Merci !

    Reply
  38. Anonymous

    2019supreme `ѩ`ԩ`ͨ؜2019ץ`ॳ,֥ ԩ` , LOUIS VUITTON ԩ`, ARMANI ԩ`, GUCCI ԩ` , HERMES ԩ` , PRADA ԩ`,YSL ԩ` ֥ ԩ` ީ` ԩ` D&G ԩ` Щ`Х` ԩ` ץ ԩ` å T ԩ` ȥ ԩ` I. | å T Ĥ.ץ` ԩ` T_SUPREME `ѩ`ԩ` ֥ åѥ륳ԩ` 󥺤 ǥ`Υ֥ `ѩ` … ֥ åѥ륳ԩ` 륤ȥԩ`᥹ԩ`ͥԩ`åԩ`ץԩ`.
    ץ`Tĥԩ` http://www.vicpaynestudio.com

    Reply
  39. Anonymous

    `ѩ`ԩ`ǥ` 󥺥ԩ`֥ɴͨ؜-`ѩ` ԩ` ͨ؜Υͥåͨ؜̽륵ȤǤ ֱ̉Ӥһ 2018Ʒ`ѩ` ԩ` T ֥ ԩ` ͨ؜ ,`ѩ` ԩ` Ʒ| 륤ȥ ԩ` ,ͥ ԩ` ,å .֥ɷԩ`䥹`ѩ`ԩ`Tͨ؜n2019˚ݤΥ륤ȥԩ`,ͥԩ`,åԩ`,ץ`ॳԩ`, 󥯥`륳ԩ`,ʥ`ԩ`,֥ɥ󥺷ԩ`,֥ɥԩ`, ԩ`.
    ֥tĥԩ` http://forum.bikenet.nl

    Reply
  40. Anonymous

    \Liphone“iphone7plusiPhonexЩ`,եåФäפiPhonex/8/7plusЩ`ALjŮáڥ`Ȥʹäؔ!ԩ`ͨ؜,֥ɥ`ѩ`ԩ`ꥹ`ѩ`ԩ`֥ͨ؜,iphone7 ` Щ`_j؛С_`ѩ`ԩ`֥ɼͨ؜,֥ɥԩ`iphone8 2017Ʒ|iphone8/iphone8 plus`֥ɥԩ`,iphone7/iphone7 plus`֥ɥԩ`,`ѩ`ԩ`,`ѩ`,ԩ`֥iphoneЯ`iphone8/ iphone8s plus/iphonex,|˚No.1`ѩ`ԩ`֥ɌTͨ؜|֥ɥԩ`ͨ؜
    륤ȥ󥳥ԩ` http://www.baptcb.org

    Reply
  41. Pingback: Pédagogies | Pearltrees

  42. flower girl

    Bridesmaid Dresses Sale & Under $100 Dresses | Our bridesmaid dresses are affordable and trendy!Cheap Bridesmaid Dresses under 100, nearly 100 styles at $60-$80, 400+ styles at $80-$100, 150+ colors, all sizes custom free, great quality, special offer.#weddingdresses,#cheapweddingdresses,#cheapbridesmaiddresses
    flower girl https://www.lalamira.com

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *