La séquence émotionnelle du dépucelage budgétaire

Sep 3, 2015 | Posted by in Finances & budgets, Uncategorized | 1
Capture

Je vous en avais parlé, j’ai fait quelque chose de cracra. J’ai fait un budget. J’ai noté toutes mes dépenses sur quatre mois. Et bah les amis, confronter ses habitudes financières et regarder en face la merde dans laquelle on s’est foutu, c’est pas pour les gnognottes.

Quand il s’agit de prendre en main ses finances, a priori, il faut commencer par noter tout ce qui se passe : les rentrées et les sorties d’argent. Puis on compare tout pour faire la différence. Une fois qu’on a une vue générale de ce qui se passe, ça nous donne une vue de ce qu’on vaut et on peut plus facilement remédier là où ça fait mal.

Et bien c’est ce que j’ai donc fait. J’ai tout noté. Les plus et les moins, le dépenses et les rentrées, les nécessités et les futilités. Et voici ce que j’en ai retenu :

  1. C’est vraiment la merde
  2. Vraiment, mais alors vraiment la merde
  3. Ce qui en a pris le plus cher ce n’est pas mon portefeuille mais mon cœur.

En effet. Ces quatre mois ont été très éprouvant émotionnellement. En gros, le jour où on décide d’établir un budget pour la première fois de sa vie, les émotions virevoltent dans tous les sens. Voici ce qui se passe chronologiquement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le prix de la rentrée scolaire – Partie 1 les fournitures

Aug 31, 2015 | Posted by in Bande Annonce, Finances & budgets, Uncategorized | 1
rentree

Cette année, on fait des économies pour la rentrée! Ouaaaaais!!!!

Cette année, j’ai surtout eu la chance d’avoir pu préparer la rentrée de ma fille en passant par la Belgique. Et en Belgique, “LA RENTREE” n’est pas un événement comme en France. En Belgique, déjà, il n’y a – en primaire – pas de listes de fournitures à acheter. Les stylos/crayons/dictionnaires sont fournis par l’école.

Ce que ça change ? Que le prix de fournitures de base (stylo, gomme, règle) est plus bas en Belgique qu’en France (je trouve) et qu’il y a moins la ruée des parents et le combat des prix en grande surface. Du moins au sujet des fournitures. Bref c’est plus zen!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Minimalisme: quand le mini prend de l’ampleur

minimalism

En début de semaine, je vous ai parlé des micromaisons et comment cet état d’esprit a créé chez moi quelques déclics que vous allez ressentir sur mon blog dans les semaines à venir.

Ces micro-propriétaires m’ont donnée envie d’en découvrir plus au sujet de la diminution matérielle. Non je ne revendrai pas ma maison ni mes aiguilles à tricoter/mes patins/ma brouette mais oui, j’ai envie de commencer à chanter une chanson similaire.

De fil en aiguille, sur le net, je suis tombée sur le mouvement auquel on a donné le nom de “mouvement minimaliste” ou “simplicité volontaire” (à ne pas confondre avec le courant artistique minimaliste).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Petites maisons et grands espaces

Capture

Il y a un peu plus d’un an, sur Netflix, je suis tombée sur le reportage “Tiny” (tout petit) et mon monde a changé. Le documentaire parle d’un jeune homme en couple qui décide de suivre le mouvement des micromaisons.Son histoire est intercoupée par des portraits d’habitants de micromaisons, qui se sont déjà engagés dans cette direction depuis quelques temps. Le fameux mouvement des micromaisons (Tiny house movement) rassemble les gens qui se détachent du matérialisme de façon volontaire et assez radicale en commençant par leur habitation.

Rendez-vous sur Hellocoton !

De la Flandre aux Caraïbes, rien n’est impossible!

Aug 11, 2015 | Posted by in Bande Annonce, Philosophies, Uncategorized | 0
caraibes

Je n’étais pas prédestinée à aller nager avec les tortues sauvages aux Caraïbes, ou à participer à un mariage indien. Je n’étais pas prédestinée à travailler avec de grands pontes de multinationales agro-alimentaires, de la mode de luxe de la politique internationale, .

Je n’étais pas prédestinée à taper sur des filles en patins, à faire la bête de foire dans le Japon rural, de faire un spectacle de danse Bollywood sur une scène populaire en plein centre-ville parisien ni à collaborer au lancement d’un lieu super hype et branché près de Bastille.
Parfois je repense à ma vie dans ma campagne flamande. La plus jeune dans une famille franco-flamande, je me sentais … incongrue … Pas assez française pour être flamande et trop flamande pour être française. Une scolarité pleine de harcèlement allant jusqu’à l’exclusion psychologique en CE2, des études supérieures complètement de travers et puis des envols internationaux pas du tout planifiés.

L’argent, c’est sale!

Aug 7, 2015 | Posted by in Bande Annonce, Finances & budgets, Uncategorized | 1
fric

Franchement, je ne suis pas fan de l’argent… Déjà, je trouve que j’en ai pas assez. Je vois qu’il y a des masses de fric qui planent sur terre mais qu’il va partout sauf dans mon portefeuille.
Mais surtout: l’argent crée en moi tout un tas de sentiments qui ne me plaisent pas : du stress, de la frustration, de la crainte flippante,…

Après cette année quand-même assez dure, je suis très heureuse de me dire que beaucoup de choses vont bien dans ma vie: mon couple, ma fille, mes amis, mon travail,… Alors forcément, mon esprit (tordu) se tourne vers ces zones qui ne vont pas top top et l’argent en fait partie. Cet été j’en ai parlé d’ailleurs de façon assez désespérée avec quelqu’un qui m’a dit que si quelque chose nous dérange dans notre vie, c’est juste parce qu’on n’arrive pas à faire face à cette chose. On est tellement mal à l’aise avec la-dite chose qu’on la fait fuir de façon presque karmique. Son conseil ? Prendre le taureau par les cornes et le plaquer au sol.

*** La ! Blague ! ***

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’organisation pas très sérieuse d’une maman qui gère

Hand drawing chart in whiteboard isolated on white

Etre une mère parfaite n’a jamais été mon but dans la vie. Par contre, être une mère qui gère, ça, oui, j’avoue, j’y aspire. Ca va faire bientôt 8 ans que je suis maman et j’en ai un peu ma claque de perdre pieds. Et j’en ai aussi un peu ma claque de voir d’autres mères se noyer.

Aussi, comme je suis une fille sympa, je partage avec vous mes réussites les plus pertinentes pour vous permettre de donner l’impression à d’autres d’être parfaites… comme moi!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je ne suis plus à la recherche du bonheur

Jul 31, 2015 | Posted by in (2015) J'organise ma vie, Philosophies, Uncategorized | 6
Bonheur si je veux

La recherche du bonheur, à quoi ça sert? Quand on y pense vraiment: à pas grand-chose, je trouve. Parce que le bonheur, au final c’est très subjectif. Le bonheur, par définition Larousse, c’est « l’état de complète satisfaction » ou « la joie, le plaisir lié à une circonstance ».
Du coup, je me dis que le bonheur, c’est un sentiment lié à des événements, des situations, des moments bien précis. Et honnêtement, ça ne m’intéresse pas.

Après cette année mouvementée psychologiquement, je pense avoir compris que ça va faire 38 ans que je cours après une ombre. Car ce que j’en pense vraiment, c’est que le bonheur n’est qu’un effet secondaire. Le bonheur ne devrait pas être un objectif recherché mais une cerise sur le gateau.

Billet d’archive – l’arrivée de ma vélobrouette en mars 2011

Jul 29, 2015 | Posted by in Uncategorized, Vélo & Transports | 0
ilse-et-son-camion-a-fleurs_03

Ce billet est un copié/collé d’un de mes anciens blogs. Il décrit l’arrivée de mon nouveau vélo qui est un cargobike (vélobrouette), en mars 2011.

*****

Je l’aurais attendu 7 semaines, en harcelant le gentil vendeur chaque mardi matin pour voir s’il avait du nouveau mais elle est finalement arrivé il y a une semaine!

YEAH!!!

Ce billet risque de devenir un billet très très long car je veux en parler en long et en large, en répondant aux questions qu’on m’a posé tout au long de cette première semaine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des lasagnes dans mon jardin – Partie 2

May 15, 2015 | Posted by in Bande Annonce, Ecologie, Mon jardin, Uncategorized | 0
IMAG1867

Il y a (heum) 2 mois je vous ai raconté mes aventures en verdure, où je pose mes premières (et j’espère dernières) lasagnes dans mon jardin.  Après le glanage il était grand temps de passer à la pose des lasagnes! Les étapes étaient les suivantes:

1. Se renseigner

2. Le glanage

et donc

3. La pose

La pose semblerait être bien moins prise de tête que le glanage (surtout si le glanage se fait en brouette, n’est-ce pas?), sauf qu’il faut tenir compte de mon stress. C’est probablement la seule fois que je m’occuperai de ce type de culture et j’ai très envie de bien réussir mon coup.