La réunion des chouchous ou comment j’ai arrêté de gueuler sur mon homme

 

Il y a un mois, j’ai commencé à remarquer que j’arrêtais pas de gueuler sur mon mari. Je remarquais que j’avais mis en place une tonne de choses de bien à la maison niveau organisation etc et que grâce à MOA notre foyer prenait des allures d’un truc quasi-organisé. Mais que si MOA je foutais rien, rien ne se passait. Ca m’a énervée pas croyable. Je remarquais que ni mon mari ni ma fille ne faisaient d’efforts pour me suivre dans mon élan qui était pourtant super louable.

Et j’ai fait ce que tout le monde ferait dans ce cas-là : j’ai gueulé. J’ai gueulé contre mon mari. Et puis après j’ai boudé. Et puis j’ai re-gueulé contre mon mari parce qu’il me gueulait dessus parce que je boudais. Et puis un joyeux cycle de boudin/gueulage s’est installé à la maison. Ah oui et on gueulait en stéréo sur notre gamine qui ne foutait forcément rien qui ne nous plaise.

C’était trop trop CHOUETTE !

Bref, il fallait que je trouve une solution. Et quelle solution pourrait être mieux que celle qui me semblait la plus débile ? Je me suis dit que j’allais organiser une Réunion des Chouchous ! OUAIS !!

A partir de maintenant, on allait s’asseoir et parler comme des gens sérieux pour mieux s’organiser de semaine en semaine.
J’ai trouvé l’idée tellement crétine et brillante en même temps que j’ai failli m’évanouir.

Je vous dis pas, la première fois on a fait ça bien. J’ai sorti les chips, ma fille a sorti la petite clochette pour indiquer les points de la réunion et m’a dessiné un panneau « Chef de Réunion » (je t’aime chérie) et mon mari a tiré la gueule parce que gnagnagna mais il était content parce qu’il y avait des chips au wasabi.

Ce genre de réunion, ça fait un peu idiot, il faut avouer. Je me sentais vraiment un peu ridicule à agiter mon petit calepin dans tous les sens et à indiquer à qui c’était le tour de parler et puis à me mordre sur la langue pour ne pas m’énerver quand ma fille mettait 10 minutes à formuler une phrase de trois mots.
Mais au final, ça nous a apporté quelque chose d’intéressant. Ça nous a permis de communiquer sans ressenti négatif. On a pris ça comme une communication organisée de gestion du foyer (booyaaah!). Maintenant, mi-octobre, on a fait quatre de ce genre de réunions et ça nous a apaisé le quotidien. J’ai peaufiné un peu le déroulement de la réunion et je me suis dit que vous trouveriez ça sympa de voir à quoi ça ressemble.

Donc si tu as un foyer parfait et que toute vos relations se passent à merveille, mon billet s’arrête ici pour toi. Mais si tu te dis que bordel de prout ça pourrait pitètre être une bonne idée et que tu es curieuse de voir de quelle façon La Chouchou Family passe ses vendredi soirs, voici le topo !

1. Le tour des gains

Petit tour d’horizon des bons moments de la semaine de chaque membre. Qu’il s’agisse d’une coccinelle sauvée, d’une promotion au boulot ou d’une amitié renouée, toute bonne nouvelle compte. Ca permet d’éviter une ambiance trop “problème”, met une base plus positive à la réunion.

2. Le bilan de la semaine passée

Là on part dans le travail ! Déjà, indiquons ce qu’on a produit. Ma fille qui a enfin appris à bien écrire ses « z », par exemple, elle a avancé dans ses livres documentaires et a appris à balayer la cuisine. Mon mari a avancé sur un cours de photographie et moi j’ai enfin fini de classer les photos de bébé de ma fille. Tout ça pour consolider l’idée qu’on est une famille qui produit des choses bien et qu’on ne fait pas que faire de la merde !

Ensuite, petit tour d’horizon des règles à suivre. Est-ce que tout le monde a bien respecté les règles habituelles (non, moi je n’enlève pas toujours mes chaussure en rentrant et mon mari a bien fait de me le dire, j’avais pas remarqué que j’étais un peu nulle de ce côté…) ? Y a-t-il de nouvelles règles à instaurer (oui, à partir de maintenant on en fait une règle importante de se faire un minimum de 6 bisous chaque jour, sans dec) ?

LE gros point : où en est-on financièrement et administrativement ?
Faut-il vraiment impliquer les enfants dans ces sujets ? A mon avis : OUI !! Je ne dis pas qu’il faille en faire tout un plat mais je pense que c’est important que les enfants aient une vue générale d’un budget familial. Qu’ils apprennent par exemple qu’il faut prévoir l’achat des cadeaux de Noël ce mois-ci ou qu’il faut mettre plus d’argent de côté ou que bidule nous a enfin payé pour ce boulot qu’on avait fait il y a deux mois, ça leur donne un peu de réalité sur les finances.
Idem pour l’administration. Je pense que c’est bien qu’un gosse sache que “ranger les papiers”, ça fait partie d’un quotidien de la famille.

3. Les buts de la semaine

Qu’est-ce qu’on aimerait accomplir la semaine à venir ? « Le jardin » ou « reprendre contact avec machine » ou même « trouver deux minutes pour se faire de vrais câlins ».
C’est le bon moment pour établir de nouvelles règles à suivre, aussi. Comment améliorer notre quotidien de la semaine à venir ?

4. La semaine à venir

Les événements, les anniversaires, les fêtes à féter, les poubelles à sortir… l’organisation quoi. Prévoir ensemble (incroyableuh !) qui va être où à quelle moment et avec qui. Qui va gérer quoi et quel jour? C’est intéressant et ça fait en sorte qu’on ait moins de surprises d’absences et de “mais je croyais que c’était toi qui allait chercher machine à l’école?!!” mais aussi, ça permet de s’impliquer plus dans le quotidien de chaque membre de la famille. “Ah oui, tu as un entretien d’embauche pour Vogue demain? Mais c’est génial!!”
Et pour finir les points « fun » : qui veut manger quoi et que manque-t-il dans la maison ? Au lieu d’imposer les menus, on les choisit ensemble. Et j’ai été rassurée de voir que ma fille ne me demandait pas de frites knacki pour chaque repas 🙂
Grâce à cette réunion aussi, je me suis – bizarrement – moins souvent trouvée en problème de papier toilettes… Je dis ça je dis rien !

5. Let’s play !
OUI !! Finissons en beauté !! Jouons un jeu !! Nononon, tatatatata, pas de télé !! Un truc où on parle, on passe un moment de communication, on rigole un bon coup et on fini avec des câlins.

Et là où les parents avaient la main sur la réunion (enfin bon : la maman !!) maintenant c’est aux enfants de prendre leur responsabilité. Ils sortent les jeux, ils font en sorte que les bonnes règles soient respectés, que tout le monde puisse participer et s’amuse et que le jeu soit rangé en fin de partie.

Pour Ilse2

BONUS : les règles pour une réunion sans engueulade

– Ne pas interrompre quelqu’un qui parle, même si ce qu’il dit semble stupide. Si c’est suffisamment important pour que cette personne le communique, alors c’est suffisamment important pour vous en tant que membre de la famille pour l’entendre. Point barre!! Ouais, on se tait!! J’ai dit CHUT!!!

– Laisser les sentiments de côté. C’est une réunion, pas un règlement de compte. On tente d’établir de bonnes bases et non de vider son sac. Si vous avez un problème avec un membre de la famille, déménagez. Ou parlez-lui en après, organisez un match de catch dans la boue, faites un tournoi de chifoumi,…

Considérez les enfants comme faisant partie de la famille à part ENTIERE. Ce n’est pas parce qu’ils sont petit qu’ils n’ont rien à faire/dire/contribuer. Ils font partie d’un group et aiment aider. Respectez en incitez ! Si vous avez l’esprit assez ouvert pour leur donner une place équitable à cette réunion vous allez tomber plus d’une fois de votre chaise face au bon sens caché de votre mioche. Promis!

– Visez les 30 minutes, pas plus, sinon ça devient chiant

– Ne menez pas la discussion. Guidez le sens de la réunion mais rappelez-vous que vous n’êtes pas le chef, vous êtes juste quelqu’un dans un groupe.

– N’oubliez pas de manger des cochonneries!

Voilà, c’est comme ça que je fais. J’ai pas la science infuse mais c’est quand-même un truc assez sympa qui nous aide à mieux communiquer et collaborer. Je gueule moins, mon homme boude moins, je me jette moins sur le chocolat en frustration et plus sur mon mari en satisfaction. C’est pour dire ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimez? Partagez !

Comments

  1. Valerie B.

    Très bon billet. J’avais organisé une réunion de famille il y a 4-5 ans mais il n’y a pas eu de suite. J’ai relancé l’idée il y a 3 semaines mais pas encore pu le faire. Ton billet me motive donc et me dit qu’après tout ça pourrait peut-être marcher pour nous sauf que mon mari n’aime pas les règles et que j’ai du mal à être constante. Notre vie de famille a absolument besoin d’organisation, de planning et de bien-être.
    Merci Ilse

    Reply
    1. Ilse Post author

      Mais je t’en prie 🙂
      Dis-moi ce que ça donne chez toi, surtout. Et les règles, c’est un gros bouton de stress chez les gens. Faut peut-être trouver une autre façon de les formuler? Chez nous on ne lache pas trop le mot “règles”, ça fait très scolaire, on parle de “ça serait bien que…”… jouons de la magie des mots!

      Reply
  2. sans dec

    Sans doute parce que la “réunion” c’est un truc de psychopate dirigiste, de maniaque obsédée du contrôle, qui fait vivre un véritable enfer à ses proches tout en étant persuadée d’être hypra cool… (“hey j’ai arrêté de gueuler sur mon mari tous les jours et je ne boude plus, du coup je suis repassée à seulement 2 séances de psy par jour, si ca ce n’est pas un signe positif !”)

    Reply
    1. Ilse Post author

      Oooh! C’est chou! Un commentaire qui sert à rien <3
      Allez, si t'aimes pas, passe ton chemin. Je te laisse, j'ai psy. Bisou hein!

      Reply
    2. blanche

      Il est vrai que ce genre de commentaire n’est pas du domaine de la psychopathe ? Comme on dit souvent, on reproche souvent aux autres ce qu’on est soit-même. Ta remarque est comme le dit Ilse “inutile” car pour être constructive, elle ne doit pas être un jugement hâtif infondé ni agressive. Tout l’inverse de ton commentaire en fait. Il ne nous apporte rien d’autre que toute la haine que tu portes en toi que tu aurais peut-être dû évacuer avec… je sais pas une “réunion” tiens!
      A toi de te remettre en question et d’accepter la critique. Ilse n’a fait que partager sa solution, avec humour et joie de vivre. Tu ferais mieux d’en faire autant, on t’écoutera sûrement d’avantage.

      Reply
  3. sans dec

    Effectivement si tu es totalement incapable de comprendre quel monstre tu es au quotidien et quel enfer tu fais vivre à tes proches, et que en plus, tu es incapable d’encaisser une critique, ces commentaires ne serviront à rien…
    Bon enfer… et bon psy. 😉

    Reply
  4. Lynda

    J’aime beaucoup l’idée de faire un “meeting” quotidien de famille. Prendre le tour de parler de notre semaine. Partager comment on peut chacun aider la famille à améliorer le domaine, les interactions, etc.

    Reply
    1. Ilse Post author

      Oui, au final ç a a beaucoup à apporter, c’est un vrai plaisir!
      Tu me diras si tu le fais aussi? Je suis curieuse 🙂

      Reply
  5. Isa

    J’adore l’idée, chez nous on manque d’organisation et j’ai l’impression que c’est moi qui fait tourner la maison et ça m’énerve et je boude …ou je crie (ou les deux).
    Mais en fait on manque surtout de COMMUNICATION et on regarde trop la télé (fastoche pour occuper les gosses)….du coup faire une réunion de famille (j’ai bien noté de ne pas oublier les cochonneries) et échanger, organiser, prévoir et surtout faire participer les enfant ça me paraît une super idée. Y’a plus ka !
    Merci pour ton blog j’adore !!!!

    Reply
    1. Ilse Post author

      Ah la la, la communication, comment on nous bassine avec ça mais au final c’est vraiment crucial je pense. Quand on ne parle pas, on est chacun sur notre planète avec chacun notre propre réalité & vision des choses. En communiquant on rapproche ces réalités et on les alignes. C’est vital je pense 🙂

      Merci à toi de me lire 🙂

      Reply
  6. Pingback: Et votre famille, elle sert à quoi? - Ilse la joue

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *