RSS Feed

Et si… la maman parfaite, c’était vous?

20

February 8, 2012 by Ilse

photo 30

Il y a ce grand combat en direct entre les mères parfaites et les mères indignes. Deux camps très furieux qui détestent l’autre extrémité du camp.

Les mères indignes revendiquent leur statut et sont fières d’arborer ce drapeau de “je m’en fout-iste” de ce que les mères parfaites semblent prôner.
Les mères parfaites… en fait je ne sais pas trop si elles existent. Elles n’ont pas de blog, à ce que je sache, elles ne revendiquent pas avec ferveur leur perfection,… Pour moi, il s’agit plutôt d’une entité virtuelle entretenue par les médias et par bon nombre de membres du corps médical. Une entité qui met la pression sur nous, mamans, ou en tout cas pour celles qui sont prêtes à y succomber.

Mais la maman parfaite est un mythe, c’est su! Car même si les blogs ou billets de blogs revendiquant la mère indigne sont légion, bien peu nombreux sont les blogs de mères parfaites. Un petit billet parlant de “mon quart d’heure de mère parfaite”, peut-être, vite fait. Alors à quoi ça sert d’entretenir ce mythe de la mère parfaite? Pourquoi ne pas la laisser crépir tranquilement dans son coin? Hein?

Oui mais… la maman parfaite est-elle vraiment un mythe? Je ne pense pas. Je pense qu’elle existe vraiment et que, à cause de cette guerre, on ne lui accorde pas l’existence qu’on lui doit.

Un mythe garde ses racines dans la réalité alors ce mythe que l’on craint toutes, n’a-t-il pas à voir avec notre perfection à nous toutes? N’avons-nous, justement pas peur de regarder notre perfection en face?

Votre perfection ne se mesure pas dans le nombre de mois d’allaitement ou dans la recette du cupcake à l’aubergine, il se mesurerait bien plus dans le nombre d’étoiles qu’on retrouve dans les yeux de nos enfants.

Pour moi, la mère parfaite est là, en face de moi, à lire ce billet de mon blog parfaitement imparfait. Elle pense être une maman médiocre, revendique sa soi-disante imperfection en se disant peut-être mère indigne mais au fond d’elle, elle le sait bien qu’elle est parfaite!
Elle sait que son enfant, dans 40 ans, aura des madeleines de Proust au fond de son esprit et que ces madeleines virtuelles auront été confectionnées par ses parents. La perfection ne se généralise pas, elle s’applique de façon personnelle. Quelle sottise que de vouloir revendre une perfection unique car chaque mère est tellement parfaite pour ses propres enfants!

Et puis… la perfection de l’une est l’horreur de l’autre

Regardez par exemple cette photo de ma fille, figée dans une jolie pose “princesse”.

Oui je suis parfaite et je l'assume

Un moment, une fraction de seconde de la vie de ma fille, retouchée par un filtre coloré. Voici ma perfection; les tresses couronnes que je sais maîtriser, la paisibilité dans le regard de ma fille, le tiara que je lui autorise à porter pour affirmer sa personnalité indépendament de mon féminisme,….
Cette photo m’horripile autant qu’elle m’emballe. Je la trouve cliché, trop sage, elle démontre le formattage de ma fille, ne montre pas sa personnalité. Elle me gêne.

 

J’aimerais vous en montrer une autre, de photo parfaite. Tenez-vous bien!

 

Heum.......

Un moment, une fraction de seconde de la vie de ma fille, retouchée par un filtre coloré. Voici ma perfection: l’obstination avec laquelle je veux faire manger des légumes à ma fille, la ténacité de ma prise de position, le petit pois bio qu’elle avalera, l’acharnement avec laquelle ma fille affirmer n’aimer “que les petits pois de la cantine” sans avoir goûté au miens…
Et bien cette photo gênera peut-être une autre maman, qui trouve ça nul de laisser pleurer un enfant sur des petits pois, ou qui trouve ça crétin de prendre une photo de son enfant qui pleure, ou qui se demandera pourquoi je prends ma fille en photo alors que je devrais l’éduquer, la consoler, lui changer les idées,…

La réelle perfection est en nous, en notre maternité mise à nue et elle sera à évaluer que le jour où nos enfants quitteront notre nid.
La perfection de la mère parfaite virtuelle, dont on accepte l’existence uniquement parce qu’elle est suggérée par des gens qui n’ont pas une once de réalité dans notre existence? Cette perfection n’est que virtuelle, temporaire, retravaillée grâce à un filtre atténuant les imperfections.

Alors, les mamans, regardez chez vous et voyez comme vous êtes parfaites!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimez? Partagez !


20 comments »

  1. la farfa says:

    Merci pour cet article qui remets les pendules à l’heure. ^^
    Ca fait du bien à lire!

    • Ilse says:

      C’est dommage que les pendules doivent être remises à l’heure…..
      Mais au moins, ça: c’est fait!

  2. Juliah says:

    J’assume mon statut de mère parfaite, car comme ma fille est parfaite (oui, une de plus!) et que je prône l’éducation par l’exemple, je ne vois pas où est le doute? ^^ (PS: je veux bien ta recette de cupcake à l’aubergine, merci!) Je kiffe cet article :)

  3. Il est génial ton billet !

  4. isa says:

    Très bien vu ton petit billet. De toutes les manières chaque maman qui aime son enfant et qui est aimé de lui s’entendra toujours dire par cet enfant, sinon plusieurs fois au moins une: Maman tu es la meilleure maman du monde ! Aprés… la perfection… et sur fondée sur quels critères, quelle époque, quelle culture, quelle partie du monde etc…on s’en bat l’oeil pas vrai ! Ta choupinette elle est chouette et pour elle tu es la meilleure maman du monde ! Just perfect. Biz. Iza

    • Ilse says:

      Merci Isa, tant que tout le monde garde cette conviction, tant qu’on sait qu’on est parfaites, tout va bien ^^

  5. Daphné says:

    On se sent toutes imparfaites et parfois en dessous de tout… et puis parfois on a des petits moments où on a l’impression d’avoir été wonderwoman aux yeux de ses miniatures. Quand ma Crevette me serre fort et me dit “a t’aime fort maman grand même ciel et jusqu’à la “nune”” (grand comme le ciel et jusqu’à la lune), là je sais… mais il fait du bien à lire ce billet… si seulement les gens arrêtaient de juger les autres selon leurs convictions pour seulement voir le “résultat”… ces étoiles dans les yeux des enfants comme tu dis…

    • Ilse says:

      Oui… juger… ça c’est dur! Il est dur d’accepter d’être jugé sans broncher et il est dur d’arrêter de juger. On le fait quotidiennement, malheureusement, même en faisant de grands efforts pour ne pas le faire. Quelle plaie ^^

      Ta crevette a l’air super chou en tout cas!

  6. Lydie says:

    Super billet … qui remet tout en place ;) … merci de nous (enfin moi surtout ^^ ) avoir remis les idées en place … et pour nous dire que finalement nous sommes toutes plus ou moins parfaites … et donc imparfaites ;)
    Gros coup de coeur pour ton billet ma belle … continue

  7. Wonderful paintings! That is the type of information that should be shared around the internet. Disgrace on Google for not positioning this publish higher! Come on over and seek advice from my website. Thank you

  8. Ma poussette à Paris says:

    Enfin le temps de venir voir ce nouveau blog ! Très chouette d’ailleurs !
    Concernant la maman parfaite, j’ai lu un jour, que tout enfant a besoin de parents imparfaits pour se construire de manière équilibré et espérant mieux faire, ça déculpabilise ce genre de discours !
    Personnellement la dualité mère indigne mère parfaite m’exaspère ! Je le trouve trop surfant sur la vague et phénomène de mode !
    En tout cas ton billet est très bien écrit !
    A très bientôt

  9. titsev says:

    La perfection c’est de ne pas vouloir l’être!
    That’s all

  10. […] en éducation. Il est bon de se souvenir juste d’une chose: vous êtes et serez pour toujours le parent parfait pour votre enfant. Pas pour celui du voisin. Posted in Jouer à la maman, Jouer et se planter « En avant le […]

  11. sainkho says:

    pour mppi la question n’est pas celle de la perfection mais celle de l’amour… ce qui compte c’est une maman, des parents, aimants… tout simplement… et ça ne se mesure pas au matériel ou la présence que tu accordes… mais à la qualité du temps que tu prends et à l’amour… l’amour tout simplement… on le cherche toute sa vie quand on l’a pas eu enfant… alors si la mère parfaite était juste la mère aimante ??? (pas celle qui pense que aimer se résume à nourrir ou à faire des gâteaux… les apparences de l’amour ne sont pas l’amour hein).

    • Ilse says:

      Oui on est bien d’accord. Ce débat de mères parfaites / mères indignes est un faux débat.
      Mais aussi, l’amour peut partir en vrille parfois. L’amour n’est pas toujours suffisant. C’est un sujet complexe mais trop intime pour être débattu autant sur le net, je trouve.

  12. Hey I am so grateful I found your site, I really found you by error, while I
    was searching on Yahoo for something else, Nonetheless I am here
    now and would just like to say thanks a lot for a marvelous post and a all round interesting blog (I also love the theme/design), I don’t have time to read it all at the minute but I have book-marked it and also added your RSS feeds, so when I have time I will be back to read a lot more, Please do keep up the great work.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>